Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Poète de la dynastie Tang (VII – X èmes siècles),  

Une tasse de thé

     La première tasse humecte onctueusement ma gorge et mes lèvres

     La deuxième tasse chasse ma solitude et mon ennui

     La troisième tasse inonde mes entrailles desséchées à force de n’avoir eu pour pitance que des milliers d’écrits

     A la quatrième tasse une légère moiteur envahit mon être dissipant par mes pores les contrariétés et afflictions de toute une vie

     La cinquième tasse me purifie absolument

     A la sixième tasse je me sens transporté vers le royaume des immortels

     Et à la septième je n’en puis boire davantage

     Une brise fraîche et légère me caresse le corps

         Immense sérénité.